Salut à tous,  

Nouveau papa   Lors de mes nombreuses et régulières rencontres dans les villages de la périphérie de la ville de Saint-Louis, la plupart étaient mixes, c'est-à-dire les femmes et les hommes tous ensembles, chacun assis sur une simple couverture étalée sur le sol, et les mamans en profitaient souvent pour apporter avec elles leurs enfants, même en bas âge, et après la rencontre, plusieurs d'entre-elles restaient encore quelque temps, soit pour poser des questions plus intimes, soit pour me montrer leurs marmots. 

  Et vous comprendrez qu'en Afrique, les familles sont nombreuses, presque à la douzaine quelques fois, et l'une des raisons principales rapportées, est que même s'il faut les entretenir pendant de nombreuses années, ces jeunes deviendront à l'âge adulte,le poteau de vieillesse de leurs parents, leur ¨plan de retraite¨...

   Et comme la plupart des mamans du monde, ces mères sénégalaises étaient toujours fiers de montrer leurs jeunes, surtout à un toubab, c'est-à-dire un blanc, où dans les villages, il est très rare d'en rencontrer un, presqu'une curiosité lors d'une première visite.

   Et pour leur faire plaisir, de temps en temps, je leur demandais si je pouvais en prendre un ou même deux dans mes bras, histoire d'une photo que je promettais de leur montrer plus tard, après le développement de la bobine en place, et bien entendu, elles acceptaient avec grand plaisir car elles adoraient se faire photographier...

numérisation0004

   Et dans la première photo, vous remarquerez le sourire de ces dames, comme quoi, ce genre de participation de groupe se déroulait toujours sous le signe de l'acceptation, de la détente, et de la bonne humeur, ce qui s'avérait très valorisant pour la présentation et la reconnaissance de mon projet auprès de ces populations villageoises. 

   Et petit fait cocasse, dans cette même photo, provenant d'une rencontre dans le village de Merina Fall, je me suis aperçu à un moment donné que le bébé, tout probablement quelque peu impressionné de se faire photographier certainement pour la première fois, commençait à faire un petit pipi, et heureusement pour moi, ce petit relachement naturel est demeuré au niveau de mes mains... Ce qui a faire rire encore plus les mamans, et certainement que plus tard, tout le village sera au courant de cette situation tout à fait banale en temps normal mais exceptionnelle aujourd'hui... 

   Vous raconter ces petites anecdotes, après plusieurs années déjà, me les fait revivre comme si elles étaient toutes récentes, les photos aidant bien entendu, et surtout, un plaisir renouvelé !

Au plaisir,

Pégé