Salut à tous,  

   Dans le mandat de mon projet de valorisation des plants médicinales et comestibles, un volet qui me tenait vraiment à coeur était celui de valoriser le plus possible des petites pépinières de villages, afin que leurs populations puissent éventuellement se prendre en mains, continuer le travail amorcé durant mon séjour en terre africaine limité à deux ans !

numérisation0008

   Keur Abou Dia était l'un des plus petits villages que je visitais... à peine une dizaine de cases, et situé tout proche d'un autre village. Des gens sympathiques, ouverts aux idées nouvelles, posant de nombreuses questions lors de nos rencontres régulières, et d'ailleurs, l'un des premiers villages à accepter cette expérience d'implanter une pépinière à proximité de leurs habitations.

numérisation0007

   Car il me faut vous dire qu'entre faire miroiter les avantages d'une pépinière et son acceptation par un groupe, il y a tout un chemin à franchir : En discuter avec le chef du village, offrir les graines ou boutures de démarrage, s'assurer que l'eau est disponible eu quantité et en qualité, avoir suffisamment de végétation dans leur environnement immédiat pour avoir les matériaux nécessaires pour construire des clôtures protectrices contre les animaux domestiques en liberté. chèvres, moutons et ânes, etc...

   Et un facteur important à expliquer, ne pas leurs faire miroiter un jardin d'éden où tout y pousse quasiment tout seul !

   Dans les trois photos ci-contre, la première nous fait voir le responsable de la petite pépinière, la clôture fabriquée de branches, et en arrière-plan, un écran d'Eucalyptus (*), arbre utile, autant pour sa pousse rapide, son bois de chauffe, et ses qualités antiseptiques, insecticides, antiseptiques, comme désinfectant, etc...

   Dans la deuxième photo, mon homologue du moment, Alassane prépare le terreau pour le début de la plantation, sous le regard attentif du papa et de ses jeunes. Remarquez la précarité de la clôture face à la décision malheureuse éventuelle de quelques ruminants de venir se servir à même

numérisation0005 la ¨table¨bien garnie dans quelques semaines !

   Enfin, dans la dernière photo, la maman, et ses rejetons, et remarquez les sachets de terreau, contenant chacun une graine, technique utilisée afin de protéger les semences contre les petits rongeurs, plus facile à rationaliser l'eau et à y maintenir une meilleurs humidité, et une transplantation plus facile du plant adulte.

 

 (*) http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/HerbierMedicinal/Plante.aspx?doc=eucalyptus_hm

Pégé